Café-Rhum … ça te dit ?

La ville de Douala te fait déprimer? Tu as ta tasse de faux cule dans la vilaine ville côtière? Le tweet de Ma’a Foning plus que partout ailleurs, y prend tout son sens : « La vie c’est la bastonnade, bats-toi mon fils ».

J’ajouterais qu’au-delà de la bastonnade, la vie est sous assistance existentielle carrément à Douala. Tant ceux qui sont nés à Douala et y ont grandi que ceux qui comme moi, comme nombre de mes amis camerounais ou expatriés, trouvent dans Douala tous les ingrédients de la déprime, du stress, comme sait si bien le résumer, l’expliquer, Dani Feze.

Il y donne un bel aperçu des

Inondations

Embouteillages

Ben skin

Piétons sur les chaussées,

Camions d’hysacam et des Brasseries…

Malgré ces clichés pas plaisants un sou, on aime Douala, on s’y fait, au fil des jours et semaines on s’y fait. Le prétexte de notre présence ici l’emporte sur notre envie d’ailleurs.

Si à tout ce stress celui d’une coupure de courant chez toi, ce soir, qui t’empêchera de lire « Merci pour ce moment » de Valerie Trieweiler vient, je te raconterais l’analyse qu’en a faite Tchoupi.

Allons à Bali, allons prendre un café.

Cafe Bali

– Café Rhum – Café Banga – Mac Coffee – Café des arts C’est pas le menu, c’est seulement les différentes appellations de cet espace, du lieu, c’est Chez Tapi.

Au commencement, c’était un simple salon de coiffure pour hommes, par un amoureux des arts plastiques qui comme on le sait, ne nourrissent pas vraiment leur homme au Cameroun… à quelques exceptions près. Si les arts plastiques n’ont pas su nourrir leur homme, les « arts capillaires » dans lesquels il s’est essayé ne faisaient pas mieux.

Bali2 Tapi Parce qu’il est brave et a de la suite dans les idées, évidement puisque c’est un artiste, Tapi a réfléchi à se donner un meilleur quotidien dans Douala, l’idée d’un café lui est venue.

Avec un capital d’exactement 7500 Fcfa (sept mille cinq cent francs), il est allé acheter « la matière première », et a sorti quelques tasses, a offert à ses clients et amis assis sur le trottoir devant son salon, les premières tasses.

A Douala l’expression « quand il y en a pour un il y en a pour tous » prend tout son sens en ceci que quand plusieurs sont réunis à un coin de la rue, il n’en faut pas du temps pour que l’endroit fasse foule.De clients de coiffures, ils sont devenus clients de café, le temps se consommait autour d’un café et d’un tableau de scrabble ou damier, au gré des compétences cérébrales de chacun.

Depuis le début jusqu’à ce soir encore, des tasses ont tellement été consommées, des clients sont passés, le salon de coiffure Chez Tapi est devenu le lieu incontournable de tous ceux qui se croient ou qui ont pour de vrai, une fibre artistique, et pour ceux qui veulent être IN.

D’apparence l’endroit ne prête pas de mine, c’est juste un trottoir avec des tabourets et morceaux de troncs d’arbre servant de table, quelques bâches et désormais parasols posés à la « presto » essayent de protéger des intempéries, le salon de coiffure existe toujours, à toute heure de la soirée on peut s’y faire une coupe…

Tapi nuit Le menu est varié ; on y a du café simple, du chocolat chaud, du thé simple, du café au rhum dosé selon les demandes du client, et si on a les bons tuyaux, on peut avoir un peu de chanvre à diluer soi-même dans son café (chuuut ! it’s a secret). Un café fort te creuse ? NO SOUCY ! à l’angle de la rue tu peux avoir des brochettes de bœuf ou du soya simple, mais ça fini bien vite.

Si tu es plutôt poisson ou poulet braisé pas grave, il y en a tout le long de la rue… de la joie de Bali, pour toutes les bourses et à tous les prix. A défaut de tout cela, il y a plus exotique, le pistache ! Oui, à un virage de là, une maman te sert un mets de pistache internationalement savouré, avec des miondos. Evidement tous ces menus, tu peux les emporter avec des amis, et te frayer une place sur une des tables pittoresques de Tapi, manger en partageant un café.

Si ce soir tu n’es pas d’humeur café ni thé ni chocolat, c’est pas grave, restons quand même chez Tapi, tu peux te faire servir de la bière dans un verre anonyme par le ptit bar collé à lui. Ce petit bar propose aussi à manger, du ndolè, des omelettes, du riz, tout ce qu’on trouve dans un tourne-dos classique de Douala.

Ça aussi c’est permis sur les tables de Tapi, mais pas de bouteille de bière, pas de bouteille de jus, par respect pour son concept, pose ta bouteille si jamais tu réussis à l’y amener, à même le sol et laisse comme seul roi de la table, le café. Nos conversations seront souvent interrompues par les poignées de mains et bises qui ne manquent pas, c’est un lieu de retrouvaille, de rencontres, un vrai carrefour culturel ! Eh oui, chaque année, en dehors des ateliers de création en open space qui y sont organisés, la Fête de la Musique en a fait un site de spectacles en plein air chaque 21 de juin. Chez Tapi on boit, on drague, on se réconcilie, il y a brassage de cultures, brassage racial, brassage d’obédiences philosophiques, politiques, sexuelles. Tout y est fair, tout le monde est cool.

Tapi good En fond musical, Tapi nous met à disposition un vieux baffle qui joue sous un vilain réglage de synthé des old school et reggaes. Il réveillera en toi une nostalgie ou mélancolie mais pour sûr, jamais ne te déplaira. Le temps de ce café et des histoires qu’on s’y racontera, des gens qu’on croisera, les embouteillages seront finis dans la ville, et selon ton envie tu pourras rentrer chez toi, aller à l’Olympia savourer comme Elie ses plaisirs.

Sinon va dans un snack achever ta journée, l’esprit reposé ou assommé, au moins tu auras des histoires à raconter à celui qui te demandera comment était ta journée.

Tapi nmoi

Publicités

3 réflexions sur “Café-Rhum … ça te dit ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s